Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

leconcertduroi.overblog.com

L'élection du nouveau pape me renvoie à l'ordonnance du théologien suisse Hans Küng dans son ouvrage Peut-on encore sauver l'Eglise? Hans Küng est un théologien formé à la rude école de l'Université pontificale grégorienne à Rome. Il prit part au concile Vatican II, puis lorsque l'Eglise revint sur des fondamentaux plus conservateurs, il connut la disgrâce et perdit son titre de professeur à la Faculté catholique de Tübingen. C'est donc un homme du sérail qui administre son ordonnance pour une institution moribonde et mortifère, même si sa thérapie proposée semble dérisoire ou surannée.

Le pape François Ier veut revenir aux sources de l'Evangile en pensant d'abord à l'homme, au croyant. Il sera temps pour lui et l'Eglise de reconquérir les consciences et répondre aux attentes spirituelles du XXIe siècle. Sa tache sera rude car il devra affronter les lenteurs, les réticences et les blocages de la Curie romaine.

En conclusion, l'Eglise est-elle capable d'entendre les voix les plus critiques? Je ne le crois pas. Depuis l'édit de MIlan, cette institution millénaire a toujours la même approche centralisatrice de la foi, dans un dogme et dans la lutte contre les hérésies.

Peut-on encore sauver l'Eglise? Hans Küng, éd Le Seuil, 250p, 21€

Published by Christophe DOSTA - - Essais

commentaires

Hébergé par Overblog