Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

leconcertduroi.overblog.com

Articles avec #histoire

Voici un ouvrage qui est véritablement un modèle de synthèse car en 50 pages les auteurs parcourent l'histoire de la Grèce antique avec des éléments-clés, des faits politiques, des dates dans un souci de clarté et d'efficacité. Le lecteur se promène de l'époque mycénienne jusqu'à la Grèce romaine sans jamais perdre le fil chronologique. A noter également un panorama de l'art grec avec une évocation de la céramique, de la sculpture et des bronzes.

L'histoire de la Grèce antique, éd Du Rocher, éd 1999, 144 p

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Histoire

Bruno Fuligni trace la vie plus ou moins digne de personnages politiques qui ont su à des moments clés de l'Histoire humer l'air ambiant et s'adapter tels des caméléons à la vie politique de leur pays, de notre pays. Edgar Faure disait :"Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent". L'auteur distingue plusieurs types de girouette en fonction des motivations : les motivations vénales, opportunistes, cérébrales, intellectuelles, voire dogmatiques. Ce livre est à dédier à tous les "monteurs de soupe" d'aujourd'hui et ils sont pléthore. J'en connais un sur Béziers.

Bruno Fuligni, L'art de retourner sa veste, éd La librairie Vuibert, 299 p, 19,90 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Histoire

Au lendemain de la démission de Mateo Renzi à la tête de l'Italie depuis trois ans, j'aimerais vous rendre compte de la lecture de cet opuscule écrit par Fernand Braudel. L'Italie a rayonné durant deux siècles en Europe, grosso modo de 1450 à 1650, juste après la domination espagnole. Braudel semble affirmer que le traité de Cateau-Cambrésis de 1559 a apporté une liberté qu'elle n'attendait pas, lui permettant d'inventer le Baroque. Elle crée l'opéra, le théâtre moderne, la science fondamentale moderne. La culture devient l'affaire des villes-Etats, une grande industrie. Pourtant son déclin s'est amorcé au milieu du XVIIe siècle et ceci est dû en partie au transfert des compétences marchandes, bancaires vers les Pays-Bas, mais aussi au rôle néfaste de l'Inquisition, notamment lors du procès de Galilée, la mise au bûcher de Giordano Bruno. Il n'existe pas de progrès possible quand règne l'intolérance.

 

Fernand Braudel, Le modèle italien, éd Flammarion arts, 220 p, 7,20 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Histoire

J'ai acheté ce livre d'occasion sur les allées Paul-Riquet à Béziers lors d'une exposition de bouquinistes. Je me suis plongé avec plaisir dans sa lecture et j'ai découvert une institution aussi ancienne que l'apparition des premières constructions en pierre, lorsque l'homme s'est détaché du nomadisme et qu'il a abandonné définitivement les constructions en bois trop fragiles et surtout putrescibles.

Le compagnonnage découle donc d'une pensée historique empreinte de symbolisme, où l'enseignement tient une place privilégiée. Il dépend de l'Art royal et dépendant de lui, il s'agit de transmettre les règles, les secrets de construction, en particulier dans l'art du trait qui nécessite de la rigueur (pour Pythagore, le nombre de ment pas, les compagnons s'emploient à faire de même). A cet effet, la mémoire du geste couplé à l'outil ont entraîné le besoin pour ces hommes de spéculer sur notre place dans l'univers. Une solidarité fraternelle de spécialistes reconnus s'installa; les Compagnons. Le compagnonnage peut être donc considéré comme" la geste du métier". Etant fraternels, il leur fallait être tolérants, condition de base de toute liberté. Des rituels permettant de se concentrer et de rompre avec le monde profane sont instaurés dans un lieu sacré, la loge.

Aujourd'hui cet ordre a perdu de son éclat avec la divulgation des rites et des mystères, avec la standardisation du métier et avec à la suite de cela l'apparition des syndicats ouvriers. Pourtant, le compagnonnage est à l'origine de la solidarité, des caisses de bienfaisance, de retraite (ancêtre de la Sécurité sociale), des prêts sans taux usuriers, de la formation continue. Le compagnonnage est une "chevalerie du travail". De nos jours, de surcroît, les valeurs morales disparaissent , l'autorité disparaît, l'intérêt général semble être une vieille lune, tout cela au profit de la démagogie, du matérialisme et des intérêts particuliers.

En revanche, les compagnons sont durs et inflexibles envers les autres mais aussi envers eux-mêmes. Ils exaltent le symbole, la valeur de la tradition et le rite initiatique. Le compagnonnage est une école de l'homme. Cet ordre universel honore le geste manuel, le sacré, la valeur humaine.

La Nation respecte-t-elle simplement ces notions?

Jean-Pierre Bayard, Le compagnonnage en France, éd Histoire Payot, 476 p,

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Histoire

Lors d'une visite sur les remparts d'Aigues-Mortes, je me suis procuré le livre de Philippe Bernardi, chercheur au CNRS qui décrit avec minutie la première activité d'entreprise des hommes du Moyen Age, celle d'ouvrir un chantier de construction d'une église ou d'une cathédrale. On découvre une véritable industrie comprenant les donneurs d'ordre, les maîtres d'oeuvre, les maîtres d'ouvrage, les conditions économiques autour des ressources, des charges, les conditions contractuelles des hommes travaillant pour les maîtres, les techniques de construction, allant des fondations aux toitures. C'est un livre qui se lit aisément grâce notamment à une iconographie riche et un style accessible à tous.

Philippe Bernardi, Bâtir au Moyen Age, éd Biblis,343p, 10 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Histoire

Je relis avec intérêt et avec un certain détachement ce curieux livre écrit par Rebatet, cet écrivain au passé sulfureux, voire nauséabond. Certes, son autorité peut faire référence pour les compositeurs d'outre-Rhin, et sa vision des compositeurs français ou slaves est injustifiable, mais je dois reconnaître que sa perception de la personnalité de notre père en musique, Jean-Sébastien Bach est empreinte de sensibilité et d'une vérité plus que probable.

Il me semble que l'auteur avait été confronté à un Résistant communiste dans un débat télévisé et tous deux en fin d'émission s'étaient retrouvés en frère en humanité autour des mêmes compositeurs.

A lire pour une première approche du monde musical occidental.

Une histoire de la musique. Lucien Rebatet. Ed Robert Laffont

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Histoire

En cette période estivale, de canicule et de départs vers la Grande bleue, il est judicieux de rappeler combien Fernand Braudel a contribué à valoriser cette mer que nous trouvons aujourd'hui pas plus grande qu'un bain de pieds, et que nous traversons en deux heures par avion, mais qui est à l'origine de la naissance de civilisations prestigieuses et en leur donnant par là-même une épaisseur géographique et historique, Fernand Braudel manie si bien le verbe que cette oeuvre se lit comme un roman d'aventures, au coeur de Egypte, de la Mésopotamie, de la Crête, d'Athènes, de Rome pour ne citer que les plus emblématiques. Alors, les pieds dans l'eau et allongé sur ma serviette, je relis cet essai au bord de cette Méditerranée que j'aime et qui fascine tous ceux qui ont une âme d'historien.

Les mémoires de la Méditerranée, Fernand Braudel,Le livre de poche Références, 11€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Histoire

Hébergé par Overblog