Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

leconcertduroi.overblog.com

Charlotte Salomon, un génie de la peinture. Folle? Dix suicides dans la famille de sa mère. L'Europe court au suicide dès 1933, alors elle est partie dans un train, convoi 60, direction Auschwitz, pour ne plus jamais revenir. David Foenkinos peint un peintre, à sa façon, avec l'obsession de la prose poétique. A lire, mais surtout découvrir ses toiles d'une modernité étonnante et d'une émotion rare.

David Foenkinos, Charlotte, éd Folio, 254 p, 7,10 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans historiques

Plusieurs meurtres, des pourris, des flics sous pression, une escroquerie géante, des coups et blessures, de la drogue, une île hantée. Les Suédois ne son pas placides. Camilla Läckberg, chapeau pour la belle progression dramatique et le découpage astucieux du roman.

Camilla Läckberg, Le Gardien de phare, éd Babel noir, 554 p, 9,90€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Policier

C'est avec un grand plaisir que je retrouve le commissaire franc-maçon Antoine Marcas qui après une perquisition qui tourne mal vit l'expérience de mort imminente. Sans doute, le meilleur de Giacommetti et Ravenne que j'ai lu jusqu'à présent. Les auteurs nous font découvrir Akhénaton, ce pharaon hérétique qui voulut se débarrasser du bric à brac des divinités égyptiennes pour imposer une religion monothéiste basée sur l'adoration d'Aton, le disque solaire. Ils nous font comprendre à leur manière l'historique des rituels maçonniques et en particulier celui du rite de Memphis. C'est aussi une autre façon de concevoir la vie éternelle. Que les cathos intégristes passent leur chemin, ce n'est pas pour eux.

Giacommetti Ravenne, Lux tenebrae, éd Pocket,47 p, 7,41 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Policier

Juan un chanteur cubain, une star dans son pays, perd son emploi, mais tombe éperdument amoureux d'une très jeune femme en porcelaine, rousse comme le feu, belle comme une déesse sortie de l'onde, mais le mystère de son passé, sa psychologie troublée, sa haine des hommes entraîne Juan dans un conflit inévitable, le guide sur les traces de la nostalgie, sur le passé qui ne revient pas, sur une relation fragile comme un fil. Yasmina Khadra tisse là un roman étrange, aux accents du roman américain des années 50. Il décrit un Cuba déliquescent, fliqué, mais qui se vend au libéralisme et qui perd tous ses espoirs. Comme le dit le personnage Panchito : " Dieu, c'est le Temps".

Yasmina Khadra, Dieu n'habite pas La Havane, édJulliard, 295 p, 19,50 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans

Hébergé par Overblog