Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

leconcertduroi.overblog.com

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Pierre Lemaître réussit un coup de maître en publiant son roman Au-revoir là-haut sur une période aussi sombre que le conflit lui-même de 1914-1918, celle du retour des poilus dans leurs foyers. Deux d'entre eux sortent miraculeusement de leur trou d'obus, mais un des rescapés est affreusement mutilé et sera dès lors une "gueule cassée". S'ensuit alors pour lui un difficile voire impossible cheminement et retour vers la vie civile, aidé en cela par son compagnon d'infortune qu'il a sauvé. Tout les oppose. Edouard, la gueule cassée est issu d'une très grande famille bourgeoise dont le père a réussi dans les affaires. Ce père castrateur ne comprend pas les goûts étranges de son fils surdoué pour le dessin et son penchant pour la provocation. Albert, quant à lui est un être timide, maladif, peu porté sur l'action et qui lui aussi a vécu sous l'autorité d'une mère autoritaire, dans un foyer très modeste.

Puis au fil du temps, et au fil de leur fraternité quotidienne, Edouard échafaudera une escroquerie monumentale à portée nationale. Albert sera ses yeux, sa voix, ses jambes et ses bras.

Ce roman combine astucieusement deux escroqueries car dans le même temps leur lieutenant de tranchée grugera l'Etat en montant un projet odieux et malsain d'exhumation des cadavres, afin de leur donner des sépultures plus dignes. Ce scandale ébranlera fortement le gouvernement en place dès 1920, et la "chambre bleu horizon".

Pierre Lemaître pose avec force le délicat problème du retour des soldats à la vie civile et surtout il met en exergue cette omniprésence de la Mort après la Première guerre mondiale et la réinsertion douloureuse, voire inexistante des grands blessés de guerre aussi bien physiques que psychologiques auprès des leurs.

Son roman réunit de plus tous les ingrédients d'un très bon polar.

Au-revoir là-haut. Pierre Lemaître, éd Albin Michel, 566 p, 22,50€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans

Autant j'ai une véritable admiration pour son Chat, autant je serais un peu plus circonspect sur le style de Geluck quand il entreprend "d'écrire" un texte.Même si quelques vérités ne sont pas bonnes à dire, je dois pourtant reconnaître que de ci de là cohabitent des évidences drôles ou moins drôles qu'il convient de révéler au public.

Par exemple, Geluck nous dit au sujet des beaux garçons qui emballaient les jolies filles croisées dans les boums que "les dés étaient toujours pipés et lui jamais"

Autre chose beaucoup plus sérieuse: "Peut-on rire des Juifs? On ne peut pas rire d'eux, si c'est de l'antisémitisme"

Et trouver la frontière est un vrai débat.

Philippe Geluck "Peut-on rire de tout?" éd JC Lattès 157p, 10€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Loisirs

Christian Jacq, grand spécialiste des romans historiques ayant pour cadre l'Egypte des pharaons semble porter une fascination inconditionnelle à cette reine, épouse royale d'Akhénaton. Il est vrai que le buste qu'on connaît d'elle (visible au musée égyptien de Berlin) nous montre une femme sublime, au sourire énigmatique et au regard impénétrable. Elle sera l'Ombre du soleil, l'ombre de son mari et pharaon Akhénaton qui négligera et rejettera Thèbes dans les ténèbres, la capitale de son empire pour créer ex nihilo une autre dans les sables du désert, qu'il baptisera Amarna. Ce pharaon, mystique combattra les tenants de l'orthodoxie, inventera un rituel nouveau autour du disque solaire Aton,dispensateur de lumière et créateur de toute chose. La vraie question qu'on pourra se poser à la fin du roman sera la suivante: était-il un hérétique, un illuminé ou le dépositaire d'une religion révélée?

Néfertiti, Christian Jacq, éd XO, 366p, 21,90€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans historiques

Eric-Emmanuel Schmitt décrit dans son roman, dont l'action se situe à Bruxelles, une gigantesque volière qui n'est pas celle que l'on pourrait croire. Effectivement des aras, des perruches peuplent cette singulière place entourée de maisons et d'immeubles où vivent des personnages atypiques, qui ont pour moteur dans la vie, la relation à autrui, vraie ou fausse, perverse ou pure, artificielle ou sincère, mais qui se débattent de toute façon dans leurs contradictions et leurs tourments. Il est vrai que le perroquet est "le symbole de l'érotisme et de l'exotisme". Notez cette correspondance baudelairienne plus vraie que nature. Seuls, les esprits simples et les enfants semblent trouver grâce et vertu aux yeux de l'auteur, car pour eux, aimer n'est pas une souffrance. Tout commencera par des lettres anonymes d'amour et tout finira dans le chaos sentimental.

De drôles d'oiseaux.

Les perroquets de la place d'Arezzo, éd Albin Michel, 730 p , 24,90€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans

Hélène Grémillon a construit une oeuvre à tiroirs avec pour fond historique la dictature argentine, qui pendant ces années de plomb de 1976 à 1983 ont terni l'image de ce pays grandiose.

C'est le récit d'ne vengeance, le récit d'une femme qui met tout en oeuvre pour trouver la vérité et punir les coupables. Cette intrigue révèle à l'évidence les traumas de la dictature et les secrets enfouis pendant l'enfance.

Le journal Le Monde dans son supplément Le monde des livres du 1er novembre 2013 considère ce roman comme un titre à défendre absolument.

La Garçonnière, Hélène Grémillon, éd Flammarion, 300p, 20€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans

Il s'agit du Dictionnaire amoureux de l'Histoire de France écrit par Max Gallo. Le choix des entrées repose sur la passion qu'entretient l'auteur avec des grands noms de notre Histoire comme Jean Moulin, Jules Ferry, mais aussi avec des valeurs de notre République comme l'Egalité, l'Ecole.

A l'heure des intégrismes et du refus de la pensée d'autrui, ce livre sonne comme un manifeste contre les intolérants et les réactionnaires. Gilles Martin-Chauffier de Paris Match considère même que Max Gallo a publié une véritable déclaration d'amour pour notre pays.

Max Gallo, Petit dictionnaire de l'Histoire de France, éd Pocket, catégorie 8

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Dictionnaires

Jean Teulé dans ce livre drolatique, joyeusement égrillard et scatologique ne cache pas une sympathie évidente pour le marquis de Montespan qui se fit voler sa femme Françoise, Athénaïs de Rochechouart-Mortemart par ce diable de Louis XIV qui partait à la conquête des femmes comme il partait sur un champ de bataille, bâton de commandement en main et sabre au clair.

Le marquis de Montespan, gascon en l'âme, loin de courber l'échine et de tirer profit de cette union adultérine, provoqua le grand monarque par des faits hauts en couleurs au nom de l'amour qu'il portait à sa femme. Finalement, la marquise fut prise dans l'orbite courte du Roi-Soleil jusqu'à en perdre son âme et fut précipitée dans l'oubli complet, au profit de l'étoile montante la Maintenon.

Le Montespan, éd Pocket, 306p

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans historiques

Bravissimo. Ce roman publié par un jeune homme de 25 ans met en lumière sa maîtrise technique et narrative au profit d'une histoire montée comme des poupées gigognes et qui ne vous laisse jamais en repos.

Au-delà d'une certaine critique négative du système judiciaire, social des Etats-Unis, ce texte comporte des réflexions sur le rôle de l'écrivain face à sa production, face au lectorat et sur la force incommensurable de l'Amour que peuvent se porter mutuellement deux êtres.

A consommer sans modération.

Et le deuxième bravo va au jury du Goncourt des lycéens qui a attribué son 25è prix à ce roman policier exceptionnel.

Joël Dicker. La Vérité sur l'Affaire Harry Québert. Ed de Fallois.664p. 22€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans

1099 : imaginez les habitants de Jérusalem voyant devant les murs de leur cité les Croisés prêts à donner le dernier assaut qui fit tomber la ville trois fois sainte.

Les assiégés apeurés, sachant leur dernier jour arriver interrogent un sage, un Copte sur cette question cruciale à l'article de la mort: "Qu'ai-je fait de ma vie?"

Alors, le Copte leur parle d'amour, d'amitié, d'exaltation, de sexe... , leur parle de paix, de repos, de rencontre. Et surtout de fraternité entre les trois religions révélées.

Paulo Coelho publie là un véritable manifeste contre l'intolérance et l'incompréhension, qu'on peut lire et relire comme un véritable petit bréviaire à l'usage de tous.

Paulo Coelho, Le manuscrit retrouvé, éd. Flammarion,178p, 17€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans historiques

Stephen Greenblatt, prix Pulizter 2012 (National Book Award 2011) livre là une monographie instructive, voire audacieuse sur un homme du XVè siècle, connu sous le nom de Le Pogge. Cet homme, secrétaire de plusieurs papes chassait les vieux manuscrits de l'Antiquité, alors que le monde s'effondrait autour de lui. Dans cette quête, il mit au jour le De rerum natura écrit par Lucrèce, il y a aujourd'hui 2000 ans. Lucrèce, en digne héritier de Démocrite et d'Epicure soutenait une vision atomiste du monde. Le Pogge, grand érudit, qui mit au point une nouvelle calligraphie plus souple et plus lisible issue de la minuscule carolingienne, recopia cette oeuvre, pour son usage et pour l'usage des Humanistes qui vivaient la même passion de la culture antique, époque où la notion du plaisir n'avait pas été supplantée par la notion de souffrance prônée par le Christianisme.

L'auteur prétend, preuves à l'appui, que l'oeuvre de Lucrèce a influencé nombre d'auteurs, philosophes et scientifiques illustres qui ont fait avancer l'idée même du progrès et du bonheur sur Terre. Giordano Bruno se disait atomiste, il périt sur le bûcher. Shakespeare, Bacon, Ben Johnson furent influencés par cette oeuvre millénaire. Montaigne le sceptique, chérissait par dessus tout la liberté intérieure et le plaisir et il évoqua Lucrèce dans ses Essais. Galilée, l'observateur doué de raison connaissait cette oeuvre. Newton était un atomiste convaincu et ses idées ont conduit à l'atomisme moderne.

Pour conclure, Flaubert disait de cette oeuvre qu'elle fut écrite quand "les dieux n'étaient plus et que le Christ n'étant pas encore, il y avait de Cicéron à Marc-Aurèle, un moment unique où seul l'Homme a été"

Stephen Greenblatt, Quattrocento, éd Flammarion, 288p. 21,90€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans historiques

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Hébergé par Overblog