Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

leconcertduroi.overblog.com

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

C'est un des livres les plus noirs qu'il m'ait été donné de lire. Zola dépeint dans un monde parisien où règnent la misère, la promiscuité, la saleté, les ordures, les sentiments et les travers les plus noirs de l'humanité que sont l'ivrognerie, la bêtise, l'avarice, la concupiscence, la méchanceté, la rancune noire, la haine farouche, l'ignorance crasse, l'alcoolisme, le vice, la brutalité faite aux femmes. Les hommes sont des fainéants, les femmes des harpies. Dans ce tumulte glacé, trois personnages principaux partagent l'affiche: Lantier, un véritable parasite calculateur et cynique, Coupeau un véritable abruti cuit par l'alcool et Gervaise, une jolie fille mais niaise et veule. Ce roman est à lire ou à relire pour ne pas dire que c'était mieux avant.

Emile Zola, L'assommoir.

 

 

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans

Eugène Rougon est l'archétype de l'opportuniste. Républicain en 1850, il rallie Napoléon III en 1851 et ne se pose aucune question sur sa politique répressive lors des débuts du Second Empire. Puis alors qu'il est chassé par la porte du ministère de l'Intérieur par Napoléon III, il revient par la fenêtre trois ans plus tard à la Chambre avec un titre de ministre sans portefeuille. Zola avait tout compris des moeurs politiques. A méditer aujourd'hui.

Emile Zola, Son Excellence Eugène Rougon, éd Arvensa, format Kindle.

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Grands auteurs

J'ai découvert ce livre dans ma bibliothèque et mû par la curiosité je l'ai lu, mais je l'ai lu avec toute la circonspection due à cet auteur italien du nom de Papini à la fibre dévote bien inscrite dans ses gènes. Ce livre est une fiche d'identité historique du diable, ce qu'il est, ce qu'il n'est pas. Il est bien Lucifer, le porteur de Lumière assis à la droite de Dieu, mais qui a trahi plus par jalousie et par haine que par soif du pouvoir. Ce livre dépeint en filigrane ce triangle constant avec Dieu, Jésus, les hommes. Satan situé dans ce triangle tel un électron libre tente de faire souffrir Dieu, tente perpétuellement les hommes après avoir tenté trois fois le Christ dans le désert. 

Papini, Le diable, éd Flammarion 1953, 312 p.

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Esotérique

Charlotte Salomon, un génie de la peinture. Folle? Dix suicides dans la famille de sa mère. L'Europe court au suicide dès 1933, alors elle est partie dans un train, convoi 60, direction Auschwitz, pour ne plus jamais revenir. David Foenkinos peint un peintre, à sa façon, avec l'obsession de la prose poétique. A lire, mais surtout découvrir ses toiles d'une modernité étonnante et d'une émotion rare.

David Foenkinos, Charlotte, éd Folio, 254 p, 7,10 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans historiques

Plusieurs meurtres, des pourris, des flics sous pression, une escroquerie géante, des coups et blessures, de la drogue, une île hantée. Les Suédois ne son pas placides. Camilla Läckberg, chapeau pour la belle progression dramatique et le découpage astucieux du roman.

Camilla Läckberg, Le Gardien de phare, éd Babel noir, 554 p, 9,90€

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Policier

C'est avec un grand plaisir que je retrouve le commissaire franc-maçon Antoine Marcas qui après une perquisition qui tourne mal vit l'expérience de mort imminente. Sans doute, le meilleur de Giacommetti et Ravenne que j'ai lu jusqu'à présent. Les auteurs nous font découvrir Akhénaton, ce pharaon hérétique qui voulut se débarrasser du bric à brac des divinités égyptiennes pour imposer une religion monothéiste basée sur l'adoration d'Aton, le disque solaire. Ils nous font comprendre à leur manière l'historique des rituels maçonniques et en particulier celui du rite de Memphis. C'est aussi une autre façon de concevoir la vie éternelle. Que les cathos intégristes passent leur chemin, ce n'est pas pour eux.

Giacommetti Ravenne, Lux tenebrae, éd Pocket,47 p, 7,41 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Policier

Juan un chanteur cubain, une star dans son pays, perd son emploi, mais tombe éperdument amoureux d'une très jeune femme en porcelaine, rousse comme le feu, belle comme une déesse sortie de l'onde, mais le mystère de son passé, sa psychologie troublée, sa haine des hommes entraîne Juan dans un conflit inévitable, le guide sur les traces de la nostalgie, sur le passé qui ne revient pas, sur une relation fragile comme un fil. Yasmina Khadra tisse là un roman étrange, aux accents du roman américain des années 50. Il décrit un Cuba déliquescent, fliqué, mais qui se vend au libéralisme et qui perd tous ses espoirs. Comme le dit le personnage Panchito : " Dieu, c'est le Temps".

Yasmina Khadra, Dieu n'habite pas La Havane, édJulliard, 295 p, 19,50 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans

Ce troisième volet intitulé Le voleur d'âmes nous entraîne dans la poursuite du combat que mènent Setna et Sékhet contre le mage noir qui a l'intention de balayer l'Egypte, cette civilisation fondée sur la rectitude, l'harmonie et la communion avec les divinités. Ce troisième volet centré sur l'errance de Setna et la recherche qu'entreprend Sékhet pour le retrouver est riche en sorcelleries diverses. Les illustrations de Champollion mettent intelligemment en valeur la progression du texte, le ton est plaisant, moderne et j'ai noté un clin d’œil aux Tontons flingueurs: "ce besoin chez les marins de faire des phrases". A lire sans a priori et à déguster avec un rosé gouleyant.

Christian Jacq, Les enquêtes de Setna, Le voleur d'âmes, éd XO Editions, 280 p, 16,90 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans historiques

Serge Mouret, le fils de Marthe et François Mouret exerce son ministère dans un coin reculé de Provence, un village aux terres incultes, peuplé de gens incultes. Il vit dans sa cure, aidé par une servante nommée La Teuse, un personnage à la crête haute et au verbe fort et sa soeur Désirée Mouret l'a suivi, car c'est une simple d'esprit qu'il a décidé de protéger après la mort suicidaire de leurs parents. Zola décrit avec minutie la rencontre mystique de Serge avec la Vierge Marie, son extase devant les textes liturgiques, sa foi inébranlable. Zola dans ce roman propose peu de personnages. Le frère Archangias, une espèce de moine fanatique veille aussi sur l'éducation des jeunes gens du village des Artaud. Jeanbernat, un personnage athée, nihiliste, entouré de livres vit dans un ancien domaine, le Paradou. Il vit avec sa nièce Albine, une jolie jeune fille de 16 ans qui a fait du Paradou son univers profane. Lors d'une crise de mysticisme et sans doute à cause d'un refroidissement, Serge va tomber dans le coma et sera confié par son oncle le docteur Pascal, le scientifique de la famille Rougon-Macquart et certainement l'ombre tutélaire de Zola aux bons soins de Jeanbernat et de sa nièce. Serge s'éveillera à la vie après une amnésie totale. Le Paradou deviendra ainsi symboliquement le Paradis terrestre pour Albine et Serge. Zola, dans cette oeuvre fera référence à la théorie de l'inconciliable, à la mort, à l'amour et à la position critiquable de l'Eglise catholique, notamment dans l'intransigeance mortifère du frère Archangias, archange du diable qui découvrira grâce à un trou dans l'enceinte (autre symbole) la cachette des fugitifs. Le suicide pour Albine, l'indifférence déshumanisée de Serge et de la pauvre Désirée seront au rendez-vous.

Le docteur Pascal dira de son neveu Serge et de sa nièce Désirée : " De vrais Rougon, de vrais Macquart, ces enfants-là ! La queue de la bande, la dégénérescence finale".

Emile Zola, La faute de l'abbé Mouret.

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Grands auteurs

Metin Arditi, auteur turc et francophone signe un très beau roman sur la Grèce et en particulier sur l'île de Kalamaki. Un architecte américain d'origine grecque revient sur cette île pour enterrer sa fille tuée à la suite d'un accident. Il retrouve Kosmas, un prêtre humaniste qui relie la vie à trois principes, la résurrection, le travail et le libre arbitre, mais il rencontre surtout un drôle d'enfant qui est subjugué par les nombres. Cet enfant vit avec sa mère qui exerce la profession de pêcheur. Le village entier connaît cet enfant étonnant et l'entoure d'affection. Seulement la Grèce se meurt et des rapaces soucieux de rentabiliser les côtes grecques ont l'intention d'implanter un énorme complexe hôtelier sur une des plus belles criques de la mer Egée. Lisez ce que dit un ministre au maire de la commune de Kalamaki au sujet de la Grèce : "... Nous avons truqué nos comptes. menti et triché comme personne. Nous le savons. Nous en avons même l'explication. Tout cela, c'est la faute de ces salauds de Turcs. Ils ont fait de nous un peuple fourbe, obligé de se cacher et de tricher. Après eux, nous avons eu les rois allemands, les nazis, les Américains, les colonels fascistes... Nous avons la détestation de l'Etat dans le sang. Mais de cela, le monde entier se fiche et moi aussi. Nous avons reçu du Bon Dieu le plus beau pays du monde et nous lui avons pissé dessus. Voilà la vérité. Quand tu te comportes de la sorte, tu n'as plus ta dignité et les gens te traitent en conséquence. Point final..."

Metin Arditi signe un très beau roman sur l'autisme, sur la solidarité, sur le conflit inéluctable entre culture, histoire et tourisme de masse.

Metin Arditi, L'enfant qui mesurait le monde, éd Grasset, 294 p, 19,00 €

Voir les commentaires

Published by Christophe DOSTA - - Romans

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Hébergé par Overblog