Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

leconcertduroi.overblog.com

Dans ce roman historique, François Taillandier nous plonge au VIe siècle après J.-C. au moment de la déposition du dernier empereur d'Occident à Rome. Nous sommes dès ce moment-là sur une ligne de fracture entre l'Antiquité et cette nouvelle ère qui commence et qui est aussi la nôtre.

Un homme politique romain, Cassiodore a pour obsession de construire un monastère, un rempart contre l'ignorance, où des copistes " transmettraient les connaissances, les pensées, les créations de hommes depuis qu'il y avait des hommes";

Cette tâche, il le sait, sera difficile à mener à bien, car les nouveaux maîtres de Ravenne règnent sur des temps difficiles, et les troubles politiques et militaires sont immenses.

Quarante ans plus tard, Léandre, évêque d'Hispalis (Séville aujourd'hui) se demande comment trouver les ressources pour continuer l'oeuvre de Cassiodore, comment ne pas perdre la foi, alors même que l'époque vit des moments encore plus difficiles, à cause de la puissance tutélaire de Constantinople, des conflits incessants entre Goths, Wisigoths, Francs, des querelles doctrinales sur la nature du Christ.

François Taillandier a le sentiment que l'homme au-delà de ces luttes, n'a qu'un désir, celui de vivre dans la dignité.

L'auteur évoque Théolinda, reine des Lombards, qui s'efforcera de pacifier les royaumes d'Italie. Le pape Grégoire le Grand, qui s'émancipe du contrôle de Constantinople, porte l'espoir de voir une civilisation ravivée, rénovée et pacifiée, en se tournant résolument vers les Barbares d'Occident. Malheureusement, tout s'écroulera avec eux, sur une longue nuit. Les copistes continueront malgré tout à copier les oeuvres du passé...

Ce roman, L'écriture du monde est le premier volume d'un cycle qui aura pour but de démontrer tout à la fois la vitalité des civilisations et leur fragilité.

Editions STOCK, 288p, 19 €

Published by Christophe DOSTA - - Romans historiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog