Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

leconcertduroi.overblog.com

Metin Arditi, auteur turc et francophone signe un très beau roman sur la Grèce et en particulier sur l'île de Kalamaki. Un architecte américain d'origine grecque revient sur cette île pour enterrer sa fille tuée à la suite d'un accident. Il retrouve Kosmas, un prêtre humaniste qui relie la vie à trois principes, la résurrection, le travail et le libre arbitre, mais il rencontre surtout un drôle d'enfant qui est subjugué par les nombres. Cet enfant vit avec sa mère qui exerce la profession de pêcheur. Le village entier connaît cet enfant étonnant et l'entoure d'affection. Seulement la Grèce se meurt et des rapaces soucieux de rentabiliser les côtes grecques ont l'intention d'implanter un énorme complexe hôtelier sur une des plus belles criques de la mer Egée. Lisez ce que dit un ministre au maire de la commune de Kalamaki au sujet de la Grèce : "... Nous avons truqué nos comptes. menti et triché comme personne. Nous le savons. Nous en avons même l'explication. Tout cela, c'est la faute de ces salauds de Turcs. Ils ont fait de nous un peuple fourbe, obligé de se cacher et de tricher. Après eux, nous avons eu les rois allemands, les nazis, les Américains, les colonels fascistes... Nous avons la détestation de l'Etat dans le sang. Mais de cela, le monde entier se fiche et moi aussi. Nous avons reçu du Bon Dieu le plus beau pays du monde et nous lui avons pissé dessus. Voilà la vérité. Quand tu te comportes de la sorte, tu n'as plus ta dignité et les gens te traitent en conséquence. Point final..."

Metin Arditi signe un très beau roman sur l'autisme, sur la solidarité, sur le conflit inéluctable entre culture, histoire et tourisme de masse.

Metin Arditi, L'enfant qui mesurait le monde, éd Grasset, 294 p, 19,00 €

Published by Christophe DOSTA - - Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog