Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

leconcertduroi.overblog.com

Gérald Messadié se penche à nouveau sur la messianité avérée ou supposée de Jésus en posant un postulat ; Jésus fut crucifié seul et Barabbas n'a jamais été ce criminel qui aurait dû mourir à sa place, car Barabbas signifie Fils du Père. L'auteur narre les dernières années d'enseignement de Jésus, son entrée dans la secte des Esséniens, son statut patenté de rabbi, ses liens très forts avec son cousin, Jean le Baptiste, ses paraboles nécessaires pour plus de compréhension adressées à tous, et surtout ses dons de thaumaturge qui fascinent et qui interrogent : était-il le fils de Dieu? Son message d'amour était fort simple: je capte tous les péchés de la Terre, et ainsi vous serez tous sauvés. Nous découvrons aussi ses disciples, sa mère, ses frères et sœurs et sa femme Madeleine. Nous partons à la découverte de cet homme d'action qui avait tout prévu: son arrestation, son procès, sa crucifixion, sa résurrection et son départ probable au Ladakh, évoqué dans des chroniques en sanscrit du Ier siècle. Pour valider cette thèse, il existe au Cachemire un Tombeau de Jésus, le Rauzabal.

C'est un livre qui donne à s'interroger, qu'on soit croyant ou non, car il s'agit d'un mystère qui dure depuis 2000 ans. Ce qu'on peut affirmer avec l'auteur est que Jésus était un révolutionnaire, voulant démocratiser la religion grâce à la restauration du rapport direct de son peuple avec la divinité, en brisant l'hégémonie d'une classe sacerdotale héréditaire.

Gérald Messadié, Jésus dit Barabbas, éd. JC Lattès, 404 p, 20,90 €

Published by Christophe DOSTA - - Esotérique

commentaires

Hébergé par Overblog